Qui décide ?

Photo de Victoriano Izquierdo

Les expériences sur l’anticipation menées par le professeur en neurologie Benjamin Libet (1917-2007) ont montré que le désir de faire un mouvement était antérieur à l’action.

Le cerveau des sujets étudiés était préparé à l’action avant même de savoir qu’ils voulaient bouger.

Le cerveau serait influencé par les informations collectives reçues au préalables (publicité, propagande, etc.) et se les ré-approprierait de façon bonne ou mauvaise en fonction des préoccupations de l’individu.

Ainsi, par exemple, un virus ou un bactérie ne se développe pas uniquement en fonction de ses caractéristiques biologiques mais également par la crainte induite de la maladie et peut donc devenir plus ou moins dangereux en fonction des craintes développées par chacun.


Ne laissez pas votre présent être choisi par d’autres, reprenez le contrôle de vos pensées.

Nathalie

Besoin d'une aide extérieure pour avancer?
Je vous guide en cabinet ou par Skype.
Renseignements sur Nathrelax.com

Laisser un commentaire