Nathalie COLIN

L’anxiété

Photo de Fernando

« L’anxiété est une réaction normale qui devient une maladie lorsqu’elle survient alors qu’aucun événement ne la justifie vraiment. On parle alors de troubles anxieux, incompatibles avec la vie quotidienne »

Vidal

Il y a plusieurs facteurs qui entre en jeu dans les troubles anxieux.
Tout d’abord, il existe une prédisposition chez tout le monde. Face à un même événement, certains présentent des états de peur plus ou moins marqués. Puis il y a la façon dont l’événement est vécu. Et enfin, la façon dont la situation est gérée.

L’anxiété sera donc produite par l’inquiétude provoquée dans l’attente de la survenue d’un tel événement.

Dans une grande majorité de cas (par exemple passage d’examen, deuil, maladie d’un proche, situation dangereuse) l’état d’anxiété reste normal, voire salvatrice car elle nous permet d’avoir une réaction adéquate.
Dans tous les cas, elle devient pathologique lorsque la réaction est disproportionnée par rapport à l’événement, entravant ainsi la vie quotidienne. Mais elle peut également devenir pathologique en l’absence de problème réel et, dans ce cas, le trouble anxieux est provoqué par les conséquences négatives envisagées.

Au niveau psychologique, les personnes souffrant de troubles anxieux peuvent ressentir de fortes tensions avec une sensation de perte de contrôle, crise de panique, crainte de mourir, etc; pouvant conduire à un comportement d’évitement ou dépressif.

Au niveau physique, ce sont des symptômes tels que tachycardie, palpitations, fatigue, tensions musculaires, vertiges, tension artérielle élevée, transpiration, nausées, etc.

La relaxation, la sophrologie et l’hypnose tiennent ici toute leur place.
Ces techniques permettent une action directe sur la gestion des symptômes physiques et sont des plus utiles pour reprogrammer les pensées et comportements irrationnels.

Tout problème trouve sa solution…

Nathalie

Vous pourrez trouver dans mon article “Déstresser par la respiration“, en écoute libre, un exercice de respiration qui vous permettra de trouver le calme.

Vous trouverez également, en téléchargement, dans la boutique, une séance de relaxation intitulée “Contrôler ses émotions“. Extrait :

Vitamine C et sommeil

Photo de Victoria Chen

La vitamine C a la réputation d’empêcher de dormir. C’est pourquoi on déconseille généralement d’en prendre un comprimé ou de boire un jus d’orange avant d’aller se coucher.

Une question nous vient alors à l’esprit:
– Sachant que les fruits et les légumes sont les aliments les plus riches en vitamine C, comment peut-on conseiller d’en manger à chaque repas, y compris le soir, sans nous rendre insomniaques?

Même à dose élevée,
la vitamine C
ne perturbe pas le sommeil 

L’idée que la vitamine C empêche de dormir est tellement présente dans nos esprits qu’il n’est pas facile de changer son avis sur le sujet.

Mais, regardez bien cette liste des fruits et légumes les mieux pourvus en vitamine C:

Teneur en vitamine C de quelques aliments (mg/100gr) 

  • Cassis: 200
  • Chou de Bruxelles: 75
  • Chou-fleur: 60
  • Citron: 65
  • Cresson: 60
  • Epinard: 50
  • Fenouil: 100
  • Fraise: 60
  • Goyave: 243
  • Kiwi: 80
  • Mâche: 50 
  • Navet: 139
  • Oseille: 124 
  • Persil: 170
  • Piment: 100
  • Poivron: 120

Pour rappel:
La teneur en Vitamine C d’une orange est de 54 mg pour 100 grammes.


Maintenant, réfléchissons 5 minutes :
– Avez-vous déjà lu dans quelque article, que ce soit scientifique ou presse diverse, que manger un des aliments cités ci-dessus en salade par exemple, pouvait vous empêcher de passer une bonne nuit réparatrice?
– En cas de troubles du sommeil, votre médecin vous a t-il déjà déconseillé de manger au dîner une salade de fruits rouge, un kiwi, ou un velouté d’oseille ou de cresson?

A savoir : la vitamine C est essentielle en cas de stress ou de fatigue. Elle permet de stimuler le système immunitaire et joue un rôle antioxydant pour lutter contre le vieillissement cellulaire. Préférez la vitamine C dans l’alimentation plutôt qu’en complément alimentaire car elle est mieux assimilée par l’organisme.

Prenez soin de vous…

Nathalie

Pour en savoir plus, je vous renvoie sur wikipédia qui publie un article complet sur la vitamine C et dans lequel vous retrouverez un tableau plus détaillé de la teneur en vitamine des différents aliments, ainsi que les références aux nombreuses recherches sur le sujet.

Une santé au naturel

Les plantes peuvent être considérées comme de véritables antibiotiques naturels

Contrairement aux antibiotiques chimiques qui tuent des millions de bactéries dont votre corps a besoin, l’ail n’a pour cible que les bactéries et micro-organismes pathogènes.

L’ail stimule et augmente également la quantité de bactéries saines.
C’est un antibiotique puissant avec une large gamme de bienfaits. C’est également un agent antifongique puissant qui détruit tout antigène, agent pathogène, et micro-organismes pathogènes.

L’oignon est le plus proche parent de l’ail.
Il a une action similaire mais plus douce. Ensemble, ils créent un duo très puissant. 

Le raifort est une plante puissante, efficace pour les affections des sinus et des poumons.
Il ouvre les voies des sinus et stimule la circulation là où les rhumes et la grippe commencent habituellement, comme le diraient la plupart des médecins. 

Le gingembre a des propriétés anti-inflammatoires puissantes.
C’est un grand stimulant de la circulation. 

Les piments sont les stimulants de la circulation les plus puissants.
Leurs propriétés antibiotiques n’agissent que là où les affections pathogènes résident. 

Le curcuma est l’épice la plus parfaite, il nettoie les infections et réduit l’inflammation. Il bloque le développement du cancer et prévient la démence.
Il est particulièrement utile pour ceux qui souffrent de douleurs articulaires. 

Cette liste n’est, bien-sûr, pas exhaustive.
Peut-être en connaissez-vous d’autres ?

Nathalie

* Petites précisions : j’aborde ici les bienfaits des plantes dans le cadre de leur utilisation purement alimentaire. Si vous décidez de vous soignez par les plantes, je vous invite à vous rapprocher d’un spécialise. A certaines doses les principes actifs de ces plantes peuvent devenir toxiques.

Les bienfaits du vinaigre de cidre

Il doit y avoir quelque chose de très sain dans son utilisation car le père de la médecine, Hippocrate, l’utilisait vers les années 400 avant JC du fait de ses propriétés curatives.
Il est dit qu’il n’a utilisé que deux remèdes : le miel et le vinaigre de cidre.

Photo Adobe-Stock

Le vinaigre de cidre est fabriqué à partir de la fermentation de pommes fraîches et mûres. Elles suivent un processus rigoureux pour donner le produit final.

Le vinaigre de cidre se distingue des autres vinaigres car celui-ci est particulièrement riche en phosphore, calcium, magnésium, soufre, fluor, fer, silice, potassium et antioxydants.

Il est donc particulièrement utile dans le traitement de problèmes comme la constipation, les maux de tête, l’arthrite, la faiblesse osseuse, l’indigestion, la diarrhée, l’hypercholestérolémie, l’eczéma, l’irritation oculaire, la fatigue chronique, l’intoxication alimentaire légère, la perte de cheveux, l’hypertension artérielle, l’obésité et de nombreux autres problèmes de santé. 

Voici une liste non exhaustive des bienfaits que présente ce vinaigre :


Le vinaigre de cidre contient de la pectine

La pectine est une fibre qui réduit le mauvais cholestérol et régularise la tension artérielle.


Le vinaigre de cidre est riche en potassium

Grâce à la pectine qu’il contient, le vinaigre de cidre est riche en potassium.
Or le potassium est un minéral essentiel participant au bon fonctionnement des muscles, dont celui du cœur, du système nerveux. Il supprime également les déchets toxiques de l’organisme en réhydratant les cellules en douceur.

Des études ont montré qu’une carence en potassium provoque une variété de problèmes comme la perte des cheveux, les ongles cassants et les dents fragiles, la sinusite et le nez qui coule.


Le vinaigre de cidre est bon pour les os et les articulations

Le vinaigre aide à l’extraction du calcium à partir d’aliments qui en contiennent, ce qui contribue au processus de maintien de la résistance osseuse.

Il nettoie les toxines accumulées dans les articulations, mais aussi les tissus et les organes, grâce à l’acide malique qu’il contient. Cet acide dissout les dépôts d’acide urique qui se forment autour des articulations et soulage ainsi les douleurs. L’acide urique dissous est ensuite éliminé de l’organisme.


Le vinaigre de cidre permet une meilleure digestion

En cas de maux de ventre occasionnels, vous pouvez boire quelques gorgées de vinaigre de cidre avant le repas. Il sera aussi efficace comme anti-diarréique, grâce à sa qualité anti-bactérienne.

Il décompose et empêche également la graisse de se fixer, ce qui soutient un processus naturel de perte de poids. Il réduit l’appétit grâce à la pectine qu’il contient.

De plus, le vinaigre de cidre ralentit l’augmentation du taux de sucre dans le sang et permet l’élimination d’une partie de l’amidon, transformé normalement en glucose et diffusé dans le sang.


Le vinaigre de cidre est un excellent anti-inflammatoire d’origine bactérienne immunitaire

Diluer avec de l’eau et/ou du miel, le vinaigre de cidre délivre toutes ses vertus thérapeutiques en cas de rhume, fatigue, allergies, maux d’oreille, maux de gorge et enrouement, toux bronchique, acné, inflammations cutanées, etc.


Le vinaigre de cidre est un anti-fongique

Il existe un remède de grand-mère très efficace pour soigner les démangeaisons d’une mycose. Appliquer un cataplasme de vinaigre de cidre et de bicarbonate de soude mélangés en pâte épaisse sur la zone affectée, laisser agir 30 minutes et rincer à l’eau.

• Découvrez l’astuce ici :
https://www.comment-economiser.fr/remede-de-grand-mere-pour-soigner-mycose-bicarbonate.html


Alors, sans en abuser ni le substituer à un traitement médicamenteux, pour protéger votre santé consommez-le autrement que dans vos vinaigrettes !

Nathalie

* Les sources de cet article sont nombreuses et reposent sur de multiples recherches. Si vous êtes intéressé par tous les bienfaits du vinaigre, vous trouverez pléthore d’articles complémentant ce sujet, ainsi que de nombreuses recettes.

Vivre dans la joie

Photo d’Artem Beliaikin

Quel merveilleux plaisir que de prendre un petit-déjeuner en terrasse par cette douce chaleur du matin! Je suis comme une enfant qui ne cache pas sa joie de réaliser ce petit plaisir simple, petit plaisir simple de la vie qui participe à mon bonheur.

Nul besoin d’aller chercher très loin ce qui parfois est à portée de main.


Bien sûr, certains me rétorqueront que tout le monde n’a pas la chance d’avoir une terrasse chez soi. Certes! Mais vos plaisirs sont certainement autres.

Le plaisir est la satisfaction que nous ressentons grâce à un élément venant de l’extérieur. 

La joie est un moment de plaisir intense que l’on ressent dans tout son être.

La joie que l’on apporte à ce que l’on fait est une des clés de la porte du bonheur.
Quelque soit l’action entreprise, si elle est faite en conscience, avec attention, confiance et amour, elle vous remplie de joie et elle embellie votre journée.

A chacun de remettre joie et amour dans son coeur pour égayer et rendre sa vie plus lumineuse. Si vous faites cela pour chaque action, alors vous pourrez dire adieu aux corvées et aux contraintes. Vous ne subirez plus et votre vie s’enjolivera chaque jour un peu plus.

La joie est contagieuse et attractive.
Plus vous apportez de joie dans votre vie, plus vous êtes heureux; et plus vous transmettez ce sentiment à ceux qui vous entourent plus vous attirez à vous les gens heureux.

Alors je crie un grand OUI à la vie et à toutes les joies qu’elle nous procure!

Le bonheur est un état d’être qui se cultive à l’intérieur. 

Célébrons chaque jour qui passe comme un cadeau, en nous amusant davantage et en prenant soin de nos proches.

Retrouvons la joie de vivre, celle qui est à l’intérieur de nous. La vie n’en sera que plus simple, plus belle… et nous vivrons des Jours Meilleurs !

Nathalie

Si vous souhaitez approfondir ce sujet,
je vous recommande le livre de Frédéric Lenoir:
« La puissance de la joie »

La mémoire de l’eau

En juin 1988, Jacques Benveniste, chercheur de l’INSERM, publiait dans «Nature» un article explosif sur la «mémoire de l’eau».

Cette publication allait rapidement provoquer l’une des polémiques scientifiques les plus violentes du 21e siècle. 

« C’est comme si l’eau gardait la mémoire de la substance disparue, à la façon de la cire, qui garde l’empreinte de la clé qu’on y a moulé… »

« Je pense que c’est une affaire aussi importante que Galilée »

Professeur Jacques Benveniste


« Une découverte française pourrait bouleverser les fondements de la physique »

Journal Le Monde, le 30 juin 1988


Malheureusement, après des mois de polémique, la carrière du chercheur est menacée.
Le JT du 7 juillet 1989 annonce que le conseil scientifique de l’INSERM s’est prononcé en faveur du “non renouvellement temporaire” du professeur Jacques Benveniste à son poste de directeur de l’unité 200, suite à la polémique sur la «mémoire de l’eau».


Mais, heureusement, quelques années plus tard

Un extraordinaire documentaire révèle à tous les aspects scientifiques et spirituels de l’eau

Le Pouvoir Secret de l’Eau

Parmi d’autres, le Dr. Masaru Emoto et le Prof. Dr. Kurt Wuthrich (Prix Nobel de chimie 2002) révèlent les découvertes étonnantes de leurs recherches sur un élément que nous connaissons tous, mais dont nous ne savons finalement pas grand-chose.

Le Pouvoir Secret de l’Eau [Documentaire complet] – Durée 1h 21mn

Et pour les plus pressés :


« Chacun de nos mots est une goutte d’eau »
Quelle belle conclusion !

Alors, mes amis…

Si vous souhaitez le meilleur pour vos enfants, vos proches (et donc l’humanité toute entière), arrangez-vous pour qu’ils entendent tout le bien que vous pensez d’eux !

Nathalie

L’Artemisia, une plante miraculeuse ?

Artemisia Annua

Utilisée en herbologie chinoise depuis plus de 2 000 ans, l’ Artemisia Annua réduirait les cellules cancéreuses du poumon jusqu’à 28% utilisée seule.
Mais, combinée avec le Fer, cette plante incroyable tuerait 98% des cellules cancéreuses en seulement 16 heures.

  • Artemisia Annua améliorerait considérablement l’ensemble du système intestinal.
  • Prise en tisane, elle serait le traitement le plus efficace contre le paludisme.
  • L’artémisinine pourrait traiter efficacement l’infection par levure.
  • Elle tuerait les parasites.
  • Soulagerait les douleurs articulaires associées à l’arthrite.
  • Et enfin, l’artémisinine tuerait les cellules cancéreuses.

La fonction peroxyde de la molécule d’artémisine d’Artemisia Annua réagit avec les ions Fer en libérant un radical Oxygène libre extrêmement oxydant et fatal pour les cellules riches en Fer. Ce qui explique la destruction des parasites du sang (Plasmodium falciparum) ou leur forte inhibition ainsi que la destruction des cellules tumorales (Cancer du poumon).

D’autres substances contenues dans la plante entière agissent en synergie pour une efficacité supérieure, il s’agit en fait d’une multi-thérapie.

L’artémisinine tue 98% des cellules cancéreuses en seulement 16 heures lorsqu’elle est liée au Fer.

Étude de l’Université de Washington
menée par les Drs Narenda Singh et Henry Lai
PUBLIÉE DANS «SIENCES DE LA VIE»

Les cellules cancéreuses aiment le Fer et donc ingèrent le mélange fer-artémisinine et lorsqu’elle est liée au Fer, l’artémisinine est 34000 fois plus efficace pour tuer les cellules cancéreuses!

Et selon des études publiées dans des revues comme Life Sciences, Cancer Letters et Anticancer Drugs , l’artémisinine peut tuer les cellules cancéreuses à raison de 12000 cellules cancéreuses pour chaque cellule saine.

L’extrait de feuilles d’Artemisia Annua a des activités antioxydantes puissantes.
Il peut aider les personnes atteintes de leucémie par une cytotoxicité vis-à-vis de ces cellules.

Bien que cette plante soit sujette à polémiques l’Artémisia Annua est toujours une herbe à considérer.

Nathalie


Pour en savoir plus :
https://fr.wikipedia.org/wiki/Artémisinine

Reportage à voir absolument (39 mn)

« Déstresser » par la respiration

En contrôlant notre souffle nous pouvons réguler notre rythme cardiaque

Un grand nombre de mes clients est très sensible aux exercices de respiration de début de séance car cela permet une coupure progressive avec toutes les agressions de la vie quotidienne. 

Dans les cas très nombreux de stress liés à la fatigue, au surmenage ou aux différents troubles mineurs, la pratique d’un exercice respiratoire est très profitable car elle permet de gérer les émotions, de combattre par exemple la timidité, les craintes et angoisses jusqu’à développer l’assurance et la confiance en soi.

Nous savons que le rythme respiratoire et le rythme cardiaque sont étroitement liés et donc en contrôlant notre souffle nous pouvons réguler notre rythme cardiaque. 

Avec une pratique régulière de la respiration contrôlée vous ressentirez un apaisement, un sentiment de bien-être et de plénitude.

Un autre avantage de cette technique est qu’elle rend de nouveau actif les muscles respiratoires qui sont en fait peu mobilisé lors d’une respiration inconsciente. Cela a pour effet de les rendre plus toniques (surtout pour les sédentaires), de stimuler les organes abdominaux par massage, d’exercer une détente neuro-musculaire par massage du plexus solaire.

Je vous propose donc l’exercice suivant :

– Vous allez tout d’abord expirez bien à fond pour expulser l’air vicié de vos poumons, puis vous allez inspirez doucement par le nez en soulevant le ventre. 
– Vous continuez à inspirer en soulevant la région moyenne de la poitrine (ventre toujours gonflé). 
– Puis vous faites passer l’air au sommet des poumons toujours en continuant d’inspirer pour gonfler complètement la poitrine et cette fois en rentrant le ventre. 
– Et enfin, vous expirez doucement par le nez en chassant complètement l’air des poumons.
Et vous enchainez…

Pour commencer il est souhaitable de réunir toutes les conditions nécessaires favorables à une bonne relaxation.
Alors installez-vous, soit assis dans un fauteuil confortable avec le dos bien en appui, les bras posés sur les accoudoirs, soit allongé avec la tête légèrement soutenue, le dos droit bien en appui sur le support, mains posées à plat et jambes légèrement écartées, pointes des pieds se tournant vers l’extérieur.

Vous pouvez répéter ce petit exercice chaque fois que vous vous sentez stressé.
Bien sûr cette méthode nécessite de votre part un effort de concentration et donc un contrôle de la pensée… 

Nathalie