Le dévouement prolonge la vie

Le dévouement prolonge la vie
Photo de Rémi Walle

Se consacrer à autrui de façon désintéressée, sans rien attendre en retour, augmente les chances de vivre plus vieux, selon les conclusions d’une étude réalisée par des chercheurs de l’Université du Michigan.

L’effet serait toutefois inverse pour ceux qui se portent volontaires dans une perspective strictement “égoïste”.

«Ironiquement, ce ne sont pas les bénévoles qui agissent pour leur estime personnelle qui semblent en retirer de réels bénéfices»

Andrea Fuhrel-Forbis, co-auteure de l’étude

Les scientifiques ont examiné les données relatives à 10317 élèves d’écoles secondaires du Wisconsin, de l’obtention de leur diplôme en 1957 jusqu’à aujourd’hui.
Les participants ont indiqué combien de fois ils avaient fait du bénévolat, à quelle fréquence, et ont aussi indiqué les raisons pour lesquelles ils en avaient fait.

Dans le questionnaire, on demandait aux participants s’ils l’avaient fait de façon altruiste…

«Je crois qu’il est important d’aider les autres»

…ou s’ils pensaient davantage à eux-mêmes.

«Le bénévolat est une bonne façon d’oublier mes propres problèmes»
«Le bénévolat améliore mon estime personnelle»


Les chercheurs ont constaté que les personnes qui faisaient des activités de bénévolat dans un esprit plus égoïste présentaient le même taux de mortalité dans les quatre années suivant l’enquête que celles qui n’avaient jamais fait de bénévolat, soit 4,3%.
Le taux de mortalité chez les bénévoles altruistes était de seulement 1,6%.

Nathalie

Laisser un commentaire