Paradis et enfer

Le « Tantra » se fie à l’être et non à l’action et à la personnalité.

Parce qu’une fois que l’être est transformé, les actions le sont aussi. C’est vraiment la seule manière de changer vos actions.

Qui a jamais su changer ses actions directement?
On en sait que prétendre!

L’être et l’action

S’il y a de la colère en vous et que vous voulez changer votre façon d’agir, qu’allez-vous faire?
Vous allez refouler la colère et prendre un faux visage, vous devrez porter un masque.

Si vous avez de la sexualité en vous, qu’allez-vous faire pour changer cela?
Vous faites un vœu de célibat, et prétendez, mais en profondeur le volcan est toujours là. Vous êtes assis sur un volcan qui peut entrer en éruption à tout moment. Vous restez toujours craintif et tremblez de peur.

N’avez-vous pas observé les soi-disant personnes religieuses?
Elles ont toujours peur – peur de l’enfer – essayant toujours de se faire accepter au paradis. Mais elles n’y ont jamais goûté.

Ce que vous appelez arrive

Quand votre conscience change, le paradis vient à vous, et non le contraire. Personne n’est jamais allé au paradis et personne n’est jamais allé en enfer. Que ce soit clair une fois pour toutes : le paradis vient à vous.

Quand votre être se transforme, vous devenez enfin disponible au jardin d’édentée, le paradis descend en vous.
Quand votre être ne change pas, vous êtes en conflit; vous forcez quelque chose qui n’est pas là. Vous devenez de plus en plus faux, jusqu’au point de devenir deux personnes, vous devenez schizophrène, partagé. Vous n’affichez pas ce que vous êtes. Vous ne faites jamais ce que vous dites, vous faites autre chose. Vous jouez continuellement à cache-cache avec vous-même. L’angoisse et l’anxiété sont vos états naturels: c’est cela l’enfer.

Extrait du livre « Tantra. La voie de l’acceptation » d’Osho, édition Véga


Pour être heureux, élevez votre conscience !

Nathalie

Besoin d'une aide extérieure pour avancer?
Je vous guide en cabinet ou par Skype.
Renseignements sur Nathrelax.com

Laisser un commentaire