Vers un monde meilleur !

Photo de Zwaddi

Nous vivons une période particulière.
Certains événements se déroulent qu’il faudra « digérer ».

Ne vous posez pas trop d’interrogations, car c’est une question de révolution.
Tout le monde ne sera pas concerné par cette nouvelle guerre qui a commencé. Nous ne sommes pas tous des guerriers. L’humanité est en mouvement. Tout bouge à présent.

Le monde se réveille à ses rêves d’égalité, à ses rêves de justice et de fraternité pour vivre enfin dans l’harmonie.

Beaucoup résiste encore car l’idée de changement n’est pas chose facile.
Abandonner l’avant présente quelques dangers, quelques incertitudes pas toujours évidents à gérer pour les âmes effrayées. Mais cette fois cela sera inévitable, la majorité l’a décidé.
Certains y perdront, d’autres y gagneront pour atteindre l’équilibre.

Notre avenir est entre nos mains, alors construisons-le dès maintenant.

Le pouvoir de nos pensées se met en place progressivement mais agit de plus en plus rapidement. Nous y sommes prêts! Nous avons la capacité de le manifester. Laissons entrer en nos cœurs la nouveauté. Créons en nous et autour de nous la beauté. Ouvrons les yeux sur notre belle planète et laissons-nous aller à rêver !

Tous ces instants sont palpitants. Alors vivons les en toute conscience…

Nathalie

3 réflexions sur « Vers un monde meilleur ! »

  1. Bonjour madame,
    j’ai lu avec intérêt vos propos sur “vers un monde meilleur” auquel j’aspire. Si vous permettez quelques questions
    Quand vous dites “révolution”, parlez vous de notre système, de nos institutions. Pour les individus, le peuple, est-ce une évolution personnelle ?
    Quand vous dites atteindre l’équilibre, vous n’êtes pas sans savoir que l’équilibre est instable donc comment définiriez vous ce nouvel état d’équilibre plus propice à la collectivité si je comprends.
    Au plaisir de vous lire
    Paul

    • Bonjour Paul,
      Tout d’abord je vous remercie de l’intérêt que vous portez à mes propos.
      Le réveil des désirs profonds (rêves et aspirations) de chacun provoque inexorablement un changement au niveau collectif.
      Si un écart entre l’idéalisme individuel et les pratiques politiques devient trop important, la confiance et l’adhésion en nos organisations politiques et sociales s’affaiblissent. Le changement devient alors possible puisque chacun de nous forme une partie de ce monde et contribue à son évolution.
      Ainsi lorsque chacun sera satisfait de la vie qu’il mène, alors l’équilibre sera atteint. Le mot « révolution », dans mon message, est donc utilisé dans le sens d’un changement très important au niveau individuel et, par voie de conséquence, au niveau de nos institutions.

      Comme l’a dit l’artiste F. Hundertwasser :
      « Lorsqu’un seul homme rêve, ce n’est qu’un rêve. Mais si beaucoup d’hommes rêvent ensemble, c’est le début d’un nouvelle réalité ».

Laisser un commentaire