Le thym

La période des rhumes commence, et par les temps qui courent ce n’est pas le moment d’abaisser nos défenses immunitaires.

Le thym
Photo d’Alejandro Piñero Amerio

Le thym est un remède incomparable contre le rhume de cerveau par son effet stimulant des fonctions respiratoires

Le thym s’utilise en infusion, décoction, en aromathérapie, en pommade mais aussi dans vos plats culinaires afin d’en améliorer le goût.

On lui reconnait également une action de purification du foie, de stimulant digestif et circulatoire. Il peut être utilisé comme remède pour les personnes souffrant d’alcoolisme, mais aussi comme diurétique, vermifuge, dans les cas d’asthme, de bronchite ou de grippe, d’arthrose, etc.

Enfin, pour conclure, il est principalement antibactérien, antioxydant, source de fer, de vitamine K, vitamine C, calcium, manganèse, potassium…


Contres indications:
En utilisation médicinale, il est déconseillé aux femmes enceintes, aux personnes prenant des anticoagulants et aux personnes ayant des palpitations cardiaques.


Alors, passons cet hiver sous le signe de la bonne santé !


Infusion de thym :
Prendre une cuillerée à soupe de thym séché ou deux petites branches de thym frais pour deux grands verres d’eau bouillante
(20 à 30 g pour 1 litre)
Laissez infuser 10 minutes
Passez et ajoutez du miel ou du sucre de canne selon votre préférence

Recette pour un bain stimulant ou problème de peau :
500g de thym pour 4 litres d’eau bouillante
Laissez infuser 10 minutes
Filtrez et ajoutez à l’eau du bain

Nathalie

Sources:
“Secrets d’une herboriste” de Marie-Antoinette Mulot,
Passeportsanté.net
“Ma bible des huiles essentielles” de Danièle Festy

Laisser un commentaire