Qui décide ?

Photo de Victoriano Izquierdo

Les expériences sur l’anticipation menées par le professeur en neurologie Benjamin Libet (1917-2007) ont montré que le désir de faire un mouvement était antérieur à l’action.

Le cerveau des sujets étudiés était préparé à l’action avant même de savoir qu’ils voulaient bouger.

Le cerveau serait influencé par les informations collectives reçues au préalables (publicité, propagande, etc.) et se les ré-approprierait de façon bonne ou mauvaise en fonction des préoccupations de l’individu.

Ainsi, par exemple, un virus ou un bactérie ne se développe pas uniquement en fonction de ses caractéristiques biologiques mais également par la crainte induite de la maladie et peut donc devenir plus ou moins dangereux en fonction des craintes développées par chacun.


Ne laissez pas votre présent être choisi par d’autres, reprenez le contrôle de vos pensées.

Nathalie

Besoin d'une aide extérieure pour avancer?
Je vous guide en cabinet ou par Skype.
Renseignements sur Nathrelax.com

Etre amoureux

Aimer ne veut pas dire «Je te veux» ou «Je veux que tu sois à moi»,
ni se confondre en compliments du style «Tu as l’air super chouette» ou «Tu es hyper sexy»,

Cela ne signifie pas non plus «Je ne peux vivre sans toi» ou «Je ne suis rien sans toi»,
ni «Nous deux c’est pour la vie», ou quoi que se soit d’autre de ce genre.

Cela flatte l’égo mais cela ne dure généralement qu’un temps, celui de l’installation d’une routine créée par les obligations du quotidien. Par ailleurs, ce type de parole devient vite difficile à vivre car il restreint la liberté, fait preuve d’une certaine domination sous le couvert des sentiments et ouvre souvent la porte de la culpabilité car il exige pour l’autre d’aimer pour deux (manifester son amour et l’amour qu’il n’a pas pour lui-même).

Selon Antony de Mello, être amoureux d’une autre personne s’est lui laisser la possibilité de vivre ses rêves sans contrainte ni lien de dépendance.

Photo de Erik Lucatero

Aimer, c’est :

Apprécier et respecter l’être aimé et lui laisser la liberté d’être qui il est vraiment dans ses pensées et dans ses goûts;
le laisser agir en fonction de sa fantaisie et de sa véritable nature;
et s’il y a la moindre chose qui peut l’aider à progresser sur son chemin, c’est se rendre disponible autant que faire se peut car son plaisir devient mon plaisir.

Ainsi, je développe l’Amour inconditionnel dans le respect de chacun et dans la sérénité. N’est-ce pas là, la plus grande preuve de mon amour?

Nathalie

Besoin d'une aide extérieure pour avancer?
Je vous guide en cabinet ou par Skype.
Renseignements sur Nathrelax.com