Notre poison quotidien

Notre poison quotidien
Photo de Kerem Karaarslan

Découvert en 1807, l’aluminium est aujourd’hui utilisé dans de nombreux cosmétiques, dans la fabrication d’emballages et d’ustensiles de cuisine, dans les adjuvants vaccinaux ainsi que dans l’eau du robinet que nous consommons chaque jour.

Ils effacent votre mémoire

« Nous rapportons des niveaux d’aluminium significativement plus élevés dans les tissus cérébraux des donneurs atteints de la maladie d’Alzheimer, que dans ceux de donneurs sans atteinte neurologique ni neurodégénérescence »

Etude publiée dans le Journal of Alzheimer’s Disease

La maladie d’Alzheimer est la plus fréquente des maladies neurodégénératives.

Aucun nouveau décompte ne permet de connaître le nombre exact de patients en France, mais 250 000 nouveaux cas sont diagnostiqués chaque année et selon les estimations, il pourrait y avoir environ 1 275 000 personnes atteintes.


Je vous invite à voir l’extraordinaire documentaire dans l’article que j’ai publié le 26 juin 2020 sur «La mémoire de l’eau»

Pour voir ce documentaire, cliquez sur le lien « La mémoire de l’eau »
https://blog.nathrelax.com/la-memoire-de-leau/

Parmi d’autres, le Dr. Masaru Emoto et le Prof. Dr. Kurt Wuthrich (Prix Nobel de chimie 2002) révèlent les découvertes étonnantes de leurs recherches sur un élément que nous connaissons tous, mais dont nous ne savons finalement pas grand-chose.

Nathalie

Duchemin ou Tricatel ?

L’Aile ou la Cuisse – Bande Annonce (1976)

Alimentation et santé
sont étroitement liées

Alimentation et santé sont étroitement liées

La tendance actuelle étant de réduire ou même supprimer totalement sa consommation de viande, il est bon de rappeler que quelques ajustements sont nécessaires pour parvenir à un bon équilibre.

En effet, si la perte des protéines issues de la viande peut être compensée avec des protéines végétales (soja, lentilles, haricots blancs, amandes, …), des produits laitiers, du poisson (poissons gras, huitres, …) ou des oeufs, des carences dangereuses pour la santé peuvent apparaître si cet équilibre n’est pas trouvé.

  • Carence en Fer (anémie, fatigue affaiblissement des défenses immunitaires)
  • Carence en vitamine B12 (essentiel au transport de l’oxygène dans le sang vers les cellules, au bon fonctionnement du système nerveux et à la bonne expression des gènes).
  • Carence en protéines (nécessaire à l’équilibre de la glycémie (sucre dans le sang) et au bon fonctionnement des muscles)

Une alimentation saine, variée et équilibrée est un élément primordial dans le cadre de la prévention des maladies.

Mais, attention aux pièges !

Viande reconstituée , malbouffe (vidéo de 2 minutes et 46 secondes)

Privilégiez donc les éleveurs locaux soucieux de vous offrir la meilleure des qualités (souvent moins chère) et dans le respect des conditions de vie des animaux.

Et soutenez les restaurateurs qui se fournissent auprès de ces éleveurs, fiers de vous proposer leurs produits naturels.

Préservons notre santé et notre plaisir de manger, pour vivre des jours meilleurs !

Nathalie

Calories chimiques

Calories chimiques
Photo de Matthew Tkocz

Une étude sur les «calories chimiques», menée par des médecins New-Yorkais, conclut que les phtalates (présents dans les nettoyants ménagers et dans les trois-quarts des produits de beauté) détraquent le système hormonal au point d’en affecter notre poids.

Ces «perturbateurs endocriniens» affectent aussi la qualité du sperme des hommes.

Et s’il vous fallait regarder du côté de votre shampoing pour comprendre votre prise de poids ?

Ces chercheurs du Mount Sinaï Medical Center de New York établissent même un lien entre l’utilisation quotidienne des produits contenant des phtalates et une prise de poids importante chez les enfants.
En analysant les urines de jeunes filles, ils ont constaté que celles qui contenaient le plus de phtalates correspondaient aux patientes les plus lourdes. Et les altérations liées aux phtalates sont encore plus préjudiciables en période de régime.

Le Bisphenol A serait également une «calorie chimique»

Ces médecins expliquent qu’en réduisant les apports en matières grasses, on se prive de certaines vitamines, ce qui rend la peau sèche. Pour résoudre ce problème, on utilise alors parfois des crèmes hydratantes… qui contiennent elles aussi des phtalates.
La boucle est bouclée !


Alors soyons vigilant, et prenons le temps de lire les étiquettes des produits que nous consommons afin de nous prémunir au maximum de ces désagréments.

Nathalie